Forum de jeux de rôle basé sur la saga d'Anne Robillard
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ! Juste un petit mot pour vous aviser que le forum éprouve quelques petites difficultés avec l'hébergeur de police d'écriture. La drôle d'apparence est donc normale pour le moment. Un gros merci (: Problème résolu, la police a été changée
Ouverture officielle du forum le 13 septembre 2016 au public. Tous les rôles sont pratiquement ouverts :) Dépêche-toi !
Le forum recrute ! Pour faire parti du staff, viens ici http://oslyria-rpg.rpgistes.com/t13-recrutement-de-staff

Partagez|

Montre toi ! Avec Bastian

avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Montre toi ! Avec Bastian Jeu 30 Juin - 17:09

La tranquilité dans le royaume se faisait sentir dans toute la citadelle. La royauté avait même demandé à quelques membres de l'ordre de revenir sur l'île des hommes-oiseaux afin de leur prêter main forte avec leurs prisonniers. La citadelle cachée de Veoriis ne craignait donc pas grand chose, vu qu'il n'y avait pas eut de signalement ennemi depuis plusieurs lunes.

Novarys marchait en direction de la seule porte de la citadelle de Veoriis, cherchant à quitter son enceinte. Elle venait de recevoir la permission de se rendre à la geole pour y remplacer son frère d'arme qui s'y trouvait déjà depuis plusieurs jours. Elle s'était portée volontaire, désirant être le plus loin possible lorsque le roi enverrait sa déléguation pour y ramener quelques uns des siens vers la cité royale. Elle n'avait aucune envie de s'y rendre. Il lui aurait fallut s'expliquer sur un tas de chose et le coeur ne lui en disait rien pour le moment. Son commandant avait hésité tout de même à lui accorder ce tour de garde, la fixant dans les yeux en sachant très bien qu'elle ne pouvait le voir en retour. Serait-elle à la hauteur ? Ne valait-il mieux pas en aviser son père le roi, de son état avant de l'envoyer en 'mission' ? Nova elle, ne s'était pas posée la question une seule seconde mais elle sentait bien l'hésitation. Sans le presser, elle attendit son verdict qui fut favorable envers elle.

L'ezaliel attendit d'être sortie des murailles avant de déployer ses ailes gigantesques et de s'élancer vers le ciel. Tel un oiseau, elle volait avec agilité, même si elle ne pouvait voir. Il lui suffisait de sentir les courrant aérien du bout de ses plumes pour bien savoir se diriger. Il lui fallut une journée entière de vol afin d'atteindre le territoire de la geole, que seuls les elaziels connaissaient jusqu'à présent. Elle se posa non loin de son compagnon d'arme qui l'a toisa drôlement en l'a voyant approcher, se croisant les bras.

- Hey bien ... Le commandant t'as laissé prendre ma place, vraiment ? Peux-tu seulement voir quelque chose Nova ?

Elle sû à son ton qu'il faisait exprès de la narguer. En s'avançant toujours vers lui, elle s'arrêta tout près en lui flanquant une claque sur le bord de la tête avec un léger sourire.

- Cela répond-il à ta question petit insolent ?

Elle pouvait très bien faire son travail, autrement le commandant n'aurait jamais accepté de l'envoyer guetter la geole. Son frère d'arme lui fit un récapitulatif des événements et de l'état des prisonniers avant de prendre son envol pour aller se reposer, ce qu'il avait bien mérité. Gardien de la goele n'avait rien d'extraordinaire ou de passionnant. Il fallait rester autour, s'assurer qu'on ne s'approche pas et descendre deux fois par jours sous terre pour vérifier l'état des prisonniers et les nourrir. Au moins, elle aurait l'esprit tranquille, loin du roi.

Ce n'est qu'au bout de la deuxième journée qu'un son particulier attira son attention. Les yeux se tournèrent par réflexe dans la direction du bruit, les sens en alerte alors que son visage demeurait impassible. Il n'était pas rare d'entendre des bêtes au loin désamorcer les pièges mais ce son n'avait rien à voir avec une bête prise dans un piège. L'ézaliel se releva tranquillement de l'endroit ou elle était assise en prêtant l'oreille dans cette direction. Silence complet ... Fronçant les sourcils, elle s'éloigna de l'entrée de la geole pour s'approcher de l'endroit, évitant quelques arbres en les frôlant du bout des doigts pour les contourner complètement. D'une main, elle fit apparaître une épée courte qu'elle tenait de la gauche, alors qu'elle tâtait son environnement de la droite. Novarys se tourna vivement en entendant un son à sa gauche à quelques pas. Elle demeura sur ses gardes, l'épée bien en main alors qu'elle prêtait d'avantage l'oreille. Lentement, ses ailes se détachèrent de son dos pour s'étendre de chaque côté, prenant l'apparence du fer comme si elle se couvrait d'armure. Si c'était un animal, du moins, une proie, elle aurait bien fait de déguerpir. Mais c'était différent, cette chose tournait autour d'elle, demeurant près sans pour autant s'approcher. Elle n'arrivait pas à sentir et encore moins voir ce que c'était ...
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Ven 1 Juil - 13:21

Bastian s'était habitué à la solitude et maintenant, il ne pouvait plus se passer des bruits de la nature. Cette nature qui le plus souvent subvenait à ses besoins primaires. Il trouvait sans problème de la nourriture, que cela soit des fruits ou même de la viande. Avec le temps, il avait appris à vivre avec ce que la nature lui donner. Il pouvait maintenant reconnaître les plantes et sans servir pour créer des remèdes ou simplement manger. Mais, l'homme dragon voyait de temps en temps, des personnes pour gagner de l'argent, mais souvent il avait des envies de meurtre face à des gens cupides ou avide de sang.

Pourtant, le mercenaire finissait toujours par voir les mêmes personnes. Ses visites pouvaient être très régulières ou très rare. Bastian laissait ses envies le guider à travers tout le continent. Il venait de passer près de  trois mois dans le royaume d'Yshdar pour un travail qui avait au final très mal tourner. Il avait dû tuer bon nombre de guerrier, mais surtout il n'avait pas été payer. Grognant de mécontentement, Bastian s'était dirigé vers le royaume de Veeoris pour soigner ses blessures, mais aussi récupérer. Après de longues heures de vol, l'homme dragon reprit sa forme humaine dans une petite forêt à l'écart des habitations.

Sans attendre plus longtemps, il récupéra plusieurs plantes afin de faire un baume cicatrisant. Il mâcha l'ensemble des plantes dans sa bouche, puis déposa une bonne couche sur ses plaies saignaient encore. Bastian grimpa sur les branches de l'arbre le plus près de lui. Il grimaça sous la douleur de ses blessures, mais il continua de monter vers la cime de l'arbre. Très rapidement, il s'endormit sur la plus haute branche de l'arbre. Son sommeil était agité, comme à chaque fois qu'il sombrait dans le sommeil. Peu de temps après, il se réveilla en sursautant, recouvert de sueur, ses sens en alerte.

Quelqu'un approchait de l'endroit où il était. Bastian chercha avec son regard qui était l'individu qui s'approche de lui. Il trouva l'individu en question quelques instants plus tard, une femelle. Il grogna tout bas la seconde suivante quand, il remarqua qu'une de ses blessures s'était recouvert. L'homme dragon descendit de sa branche et approcha de la jeune femme sans faire de bruit. Peu à peu, il s'approchait d'elle et il fut surpris de voir que la femelle ailée était aveugle. Elle n'avait vraiment peur de rien ou elle était complètement folle, Bastian sourit en se disant que ce n'était plus de la folie. Mais il voulait bien une des plumes de la jeune femme. Si on l'arrachait correctement, elle pourrait lui permettre de ce recoudre. Sans plus attendre, il prit la parole à bonne distance d'elle.

-Femelle, elles sont jolies tes plumes, tu m'en donne une ?

Comme tout dragon, il avait une voix rauque, grave et puissante, Bastian aurait pu faire un effort pour qu'elle soit plus douce, mais il ne voulait pas perdre du temps. Bastian une main sur sa blessure qui saignait tourner autour de la femme sans faire de bruit et faisant attention à ne pas marcher sur une branche. Continuant de tourner autour, comme un prédateur autour de sa proie, il rajouta avec un léger sourire sur ses lèvres :

-Une longue de préférence, celle de l’intérieur…

Malgré son besoin d'avoir une plume, il se demandait pourquoi une femme oiseau se trouvait ici, dans un coin perdu du monde. Il ne trouvait cela pas très logique. On ne laissait pas une femme sans défense dans la forêt, alors qu'il y avait de nombreux mercenaires dans les bois. Il se souvenait d'une mission qu'il avait accomplie il y a quelques temps, escorter une femme riche à travers la forêt. Il avait fini épuisé à force de combattre. Le seul moment ou s'était pire, lors des entraînements quand il était jeune. Depuis, il s’entraînait très régulièrement pour se défendre contre des groupes qui recherchent le combat. Bastian se dit qu'il allait devoir reprendre un entraînement plus vigoureux vu les blessures qu'il avait récolte à sa dernière mission. S'il n'était pas assez puissant, il n'avait pas survivre très longtemps. L'homme dragon avait beau avoir plus de six cents ans, ce n'était pas assez long, selon lui.
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Dim 3 Juil - 20:39

Une voix ferme et rauque s'éleva tout près de Novarys, l'a faisant sursauter visiblement alors qu'elle se tournait complètement dans sa direction. Elle s'était plutôt attendu à ce que ce soit une créature quelconque, surtout pas doté de parole. Maintenant qu'elle savait dans quelle direction il se trouvait, on aurait dit qu'elle voyait plus clair malgré son nouvel handicap. Elle avait toujours la facheuse habitude de plisser les yeux, pour tenter d'apercevoir quelque chose, en l'attente d'un miracle que les dieux lui rendent la vue probablement. N'y arrivant pas du tout, Novarys ressera sa prise gauche sur son arme alors qu'elle tentait d'analyser ou de déduire les intentions de l'autre. Sa voix n'avait rien d'amical et d'encore moins relaxant. La jeune femme demeurait fixé dans la même direction lorsqu'il parla pour une première fois, se demandant pourquoi il voulait bien une de ses plumes. Ne l'entendant pas circuler autour d'elle, elle se tourna vivement de nouveau vers lui en l'entendant parler de nouveau dans une nouvelle direction, plissant les yeux. En temps normal, elle pourrait s'envoler rapidement pour l'éviter, mais comment y parvenir si elle ne pouvait même pas l'entendre marcher autour d'elle ? Elle se tenait sur ses gardes alors qu'une armure se mit à couvrir sa peau entièrement aux endroits stratégiques et vitaux.

Puis, elle étira sa main droite vers l'intérieur de son aile gauche, plaçant ses doigts sur une de ses plumes et en l'a détachant lentement. L'a faisant tourner entre ses doigt, la jeune femme baissa les yeux vers le précieux objet qu'elle tenait.

- Vous savez que les plumes sont précieuses pour un oiseau ... Pourquoi en avez-vous de besoin ?

Oh elle était prête à lui donner sans faire de scène, mais la requête était tout de même étrange. L'avait-il suivie dans le simple but d'en obtenir une ? Était-ce un sorcier qui désirait utiliser l'une de ses plumes pour l'un de ses sortilèges ? Le regard de la femme blonde se dirigea à nouveau vers l'étranger, l'expression sur son visage demeurant complètement de marbre alors qu'elle lui disait :

- L'odeur de votre sang m'est étrange ... Votre blessure ne peut coaguler et se soigner avec cette bactérie en surface. Elle date de plusieurs jours n'est-ce pas ? Vous êtes négligeant.

Puis, en parlant de sa blessure, l'idée de la plume devint plus claire dans son esprit. Il devait être bien mal prit pour lui demander cet outil afin de recoudre sa plaie. L'odeur du sang lui puait maintenant au nez, lui soulevant presque le coeur. La jeune femme plissa le nez légèrement en reculant de quelques pas. Elle tenait toujours la plume dans ses mains, se disant intérieurement que si elle avait voulu, elle aurait simplement pu lui faire apparaître une aiguille, elle aurait payé pour le voir faire avec une plume. Parlant de voir, faisait-il nuit ou jour ? Elle leva les yeux vers le ciel l'espace de quelques secondes, afin de voir un quelconque signe puis reporter son attention dans la direction de l'odeur du sang.
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 4 Juil - 13:09

Le sursaut de la femme oiseau le fit sourire. Son mâle devrait avoir honte de la laisse seule comme cela, elle était trop fragile pour qu'elle puisse se balader dans la forêt. La femelle plissa les yeux, ce qui indiqua à l'homme dragon que cela ne devait pas être son état normal. Il se demanda bien ce qui avait pu produire, aucune marque autour de ses yeux pour signaler une brûlure ou une blessure. Bastian pouvait presque parié que s'était du à de la magie. En parlant de magie, une armure apparaissait sur le corps de la femme oiseau. Ah les piafs toujours très doués avec la magie.

Bastian l'observa prendre délicatement la plume dans son plumage. Il fixe cette plume donc il avait besoin. Le vagabond avait déjà récupéré de quoi faire le fil, mais il manquait une aiguille et la plume ferait très bien l'affaire. L'homme dragon observa celle-ci pendant qu'elle la faisait tournoyer dans sa main. Il écouta vaguement les paroles de la femelle. Qui ne savait pas que les oiseaux donnaient peu souvent leur plume alors qu'ils en perdent régulièrement. Les oiseaux n'étaient pas logique à son goût.  La femelle lui parla quelques instants après de sa blessure. Son regard ce durci alors qu'il serra les dents. Chair fraîche cria son esprit dragon. Le ton de sa voix était devenue beaucoup plus grave et dangereux :

-De la couture…

La pointe de la plume serait suffisamment résistant pour pénétré à plusieurs reprises sa peau et ainsi lui permettre de referme sa plaie. C'est à ce moment là qu'il remarqua qu'elle levait la tête vers le ciel. Voyait t-elle réellement rien ? Bastian se méfia aussitôt d'elle. Il avait continué à marcher autour d'elle, sa main sur la plaie, mais peu à peu le sang coula de sa main. Une goutte après l'autre, semant son sang d'une couleur rouge sombre. Continuant de marcher sans faire de bruit, il s'approcha derrière elle et lui dit à l'oreille :

-La nuit arrive et ma blessure n'est pas votre problème…

Rapidement, il s'éloigne d'elle pour éviter tout mouvement de défense, mais il récupéra la plume au passage. Il avait beau être grand et passif, Bastian était rapide et souple. Sans attendre, il vérifia la qualité de la plume afin de s'assurer qu'elle pourrait terminer sans casser. Il la passa dans la bouche puis attacha l'herbe qui lui servait de ficelle à la plume. Il respira fort, puis il enfonça le côté pointu de la plume sur le bord de sa blessure. Quelques insultes sortirent de sa bouche, une blessure de combat faisait sacrement moins mal que ça. Bastian décida de s'installer contre un tronc d'arbre pour avoir ses deux mains libre et voir ce qu'il faisait sans difficulté.

Reprenant son souffle, il fit pénétré la plume de l'autre côté de la plaie. Doucement il tira sur le fil, ce qui ferma légèrement la plaie de son flanc. Bastian continua son travail et après quelques minutes qui ressemblaient à des heures il finit par referme la moitié de sa plaie. Complètement en sueur l'homme dragon prit la parole de sa voix rauque.

-Que faites vous seule ici ? Ce n'est pas vraiment la place d'une femelle.

A peine les quelques mots sortirent de sa bouche, il respira un bon coup et reprit la fermeture de sa plaie. Ayant prit le coup de main et sentant que sa main allait bientôt tremble, il accéléra le mouvement pour finir le plus rapidement possible. Quelques instants après, il observa son travail satisfait de son travail et il dit à la femme oiseau :

-C'est bien vos plumes sont solides… Très bon entretien ahah
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Mar 5 Juil - 20:21

La femme oiseau prenait rarement quelque commentaire de façon personnelle, surtout de la part d'inconnu. Le ton qu'avait employé l'inconnu ne lui était pas invitant, au contraire et ses sens lui disait de se tenir en alerte. Elle s'était rarement trompée jusqu'à présent et le ton durci que l'autre utilisa lorsqu'elle ne se mêla pas de ses affaires lui confirma. Il valait peut-être mieux pas trop l'énerver ou le mettre en colère. Nova avait même pu percevoir les vibrations de sa voix se répercuter contre elle, l'avertissant d'arrêter. C'était la première fois qu'elle expérimentait le phénomène, ne lui donnant nullement l'envie de le pousser à bout. Et pourtant ... sa blessure l'inquiétait réellement.

Elle avait vu juste, il désirait réellement refermer sa plaie en se servant de sa plume. Réfléchissant silencieusement, elle n'avait entendu autour d'elle que le son du vent, des oiseaux et de la nature environnante. Lorsque la voix de l'homme résonna à son oreille, l'oiseau sursauta brusquement de le savoir si près d'elle. Avant même qu'elle ne puisse réagir à quoique ce soit, elle sentit la plume se glisser d'entre ses doigts et c'est à se moment qu'elle fit virevolter son épée circulairement autour d'elle pour l'éloigner, bien qu'il était déjà à bonne distance d'elle.

Elle devina facilement ce qu'il était en train de faire, se dépêcher de refermer sa blessure avant ... avant quoi ? Bien qu'elle n'aille pas de talent de guérisseuse, elle aurait aimé pouvoir y jeter un coup d'oeil, juste de s'assurer qu'il n'en mourrai pas au moins. Pourquoi s'en souciait-elle d'ailleurs ? Sur ses gardes, la membre de l'ordre gardait la tête dans la direction du blessé alors qu'elle faisait disparaître son arme d'entre ses mains pour ne pas s'épuiser inutilement.

- En quoi le fait d'être une femme change-t-il quelque chose ? ... Vous êtes bien ignorant.

Son ton démontrait de l'interrogation mais également de la pitié. De quel peuple venait-il exactement, ou de quelle famille, pour être ainsi si peu ouvert d'esprit ? Les femmes pouvaient accomplir autant que les hommes et son peuple savait ça. La geôle ... Peut-être était-il une diversion pendant que d'autres s'occupait de libérer les prisonniers. N'ayant aucune façon de le vérifier, elle fronça les sourcils en hésitant visiblement.

- D’où venez-vous exactement ? Les aventuriers ou les inconnus ne sont pas autorisés à circuler comme bon leur semble sur ce territoire mais ça, vous deviez probablement le savoir non ?

Tous les habitants des environs connaissaient la réputation des hommes-oiseaux et surtout, que leur territoire était férocement gardé du moins si vous vouliez circuler, il ne fallait pas vous faire prendre. Leur loi était stricte, si le visiteur ne désirait pas demander asile à la cité et y demeurer, il devait être fait prisonnier pour interrogatoire. Par contre, dans son état, Novarys pourrait simplement dire ne jamais l'avoir vu ou croisé ... La jeune femme blonde ouvrit grand les ailes en faisant disparaitre l'armure sur son corps, s'apprêtant à prendre son envol vers son poste de garde.
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Jeu 7 Juil - 15:40

Bastian était fière du résultat de cette couture improviser. L'homme dragon n'avait plus qu'à dépose une grosse couche de son baume pour éviter une infection et attendre quelques jours pour être remis de cette blessure.  Il espérait que la blessure n'allait pas s'ouvrir une nouvelle fois, s'il bougeait de trop.  Il écouta alors la femme oiseau qui prenait la parole. Ignorant ? Ce n'était pas lui qui avait sorti son épée et frapper l'air. Un sourire amusé apparut sur ses lèvres, il était peut être ignorant, mais en même qui connaissait tout sur tout ? Par contre, il savait quand il n'avait pas l'avantage pour survivre comme pour elle en ce moment.

Il ne pouvait pas circuler comme il le voulait ? Ah stupide piaf, ils étaient bien embêtant pour si peu. Pourtant, Bastian n'avait aucune intention d'aller voir la royauté pour demander une quelconque autorisation. Il se mit alors à déposer son baume sur sa plaie et s'assura que les autres en avaient assez. Toujours aussi silencieux, Bastian s'était rapproché de la femme ailée qui avait fait disparaître  son épée. L'homme dragon l'observa dans les moindres détailles et en continuant de tourner autour d'elle, il finit par lui dire :

-Je suis née sur le continent, ma maison est là où je l'ai décidé. Une autorisation, je me suis autorisé de venir tout seul comme un grand.

Il ne la touchait pas, mais continuait de tournée autour d'elle. Il était plus proche que la dernière fois, mais il restait sur ses gardes près à éviter tout coup d'épée. Bastian observa ses grandes ailes qui s'ouvraient pour s'envoler. Il n'avait pas l'intention de la laisse partir comme ça et pour la première fois il la toucha. Pouvant aussi avoir des ailes, il savait très bien ou il fallait les prendre pour empêcher la personne de s'envoler, mais surtout qu'elle attaque. Les mains au niveau de la base de chaque aile, alors que ses ailes étaient bloquées contre son torse.

-Je ne vous ai pas dit de partir… J'ai quelques questions à vous poser.

Bastian ne connaissait pas les environs et il aurait bien besoin de quelques informations sur les alentours. Il ne pourrait pas voler avant de longues heures alors il allait devoir trouver un autre moyen pour connaître les environs. L'homme dragon avait bien l'intention d'utiliser les connaissances de la femelle à son avantage. Il n'avait pas l'intention de lui faire du mal, Bastian voulait juste trouver un endroit tranquille pour se reposer un peu avant de s'envoler vers un autre royaume. Bloquant le moindre mouvement de fuite et l’empêchant d'utiliser son épée, l'homme dragon lui murmura à l'oreille :

-Je te relâche dès que tu répondras à mes questions. Il y a t-il des montages ou des lacs près d'ici ?

L'homme dragon aimait beaucoup les montages et les étendues d'eau. Les zones étaient toujours remplies de cachettes afin d'être invisible aux yeux des ennemies. Il y avait souvent de quoi survivre de nombreux jours, sans approche d'un groupe de personnes. Outre un lieu pour se cacher, il avait aussi besoin de savoir s'il y avait des gardes ou des personnes armés dans les environs. Il reprit la parole quelques instants après, ne relâchant toujours pas ses prises sur ses ailes :

-Il y a t-il des combattants par ici ?
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Jeu 7 Juil - 17:41

Elle avait l'intention de s'envoler et de se diriger vers son poste de garde, au devant de la prison de Veoriis ete de ne plus l'embêter. Alors qu'elle allait s'élancer, elle se figea subitement en sentant ses mains lui maintenir fermement la base de ses ailes. Le talon d'achile des oiseaux. Elle n'osait plus bouger, de peur qu'il les lui arrache. Novarys avait commenncé à canalyser sa magie pour faire apparaître ses armes et son armure lourde mais elle sentit un pincement au niveau du dos, elle se ravisa immédiatement en émettant un grondement furieux. La jeune blonde semblait regarder dans toute les directions, par réflexe pour chercher un échappatoire mais vit bien que cela ne lui servait à rien, reportant son regard bleuté droit devant elle.

Comment parvenir à se dégager sans y perdre trop de plume ... En entendant sa requête, la femme oiseau sourcilla. Sa demande était étrange et surtout, hors du commun. Pourquoi voulait-il trouver des montagnes ainsi que des étendus d'eau ? Elle tenta de trouver la logique de ses propos sans y parvenir. Tout ça ne faisait aucun sens ... Devait-elle lui dire ? Elle qui n'était pas sensé fournir aucune information aux étrangers, qui de toute façon, finissaient la plupart du temps prisonnier du territoire. Et s'il avait été l'un des siens, n'aurait-il pas manifesté son identité bien avant ça ? Puis vint la question des combattants alors qu'elle était demeuré silencieuse à la précédente. Un léger sourire apparût sur son visage, alors qu'elle répondait :

- Nous volons, silloner le ciel nous est facile et d'autant plus naturel. Des patrouilles passent toute les heures, couvrant l'entièreté du territoire sur lequel nous nous trouvons. Et malheureusement pour vous, ceux-là ne sont pas dans la même condition que moi, ils voient très bien. Des lacs et des montagnes, nous en avons des tonnes, pour quelle raison cherchez-vous ces endroits spécifiquement ?


Bien qu'il l'a tutoyait, elle gardait une distance respectable entre eux verbalement en restant le plus détaché possible de son discourt. Toujours immobile alors qu'il tenait ses ailes bleus entre ses mains, elle lui posa à son tour des questions :

- Il est évident que vos fuyez quelque chose, ou quelqu'un et que vous cherchez à vous cacher. Qui êtes-vous ?

Bien trop orgeuilleuse pour lui demander de relâcher la prise sur ses précieuses ailes qu'elle était. Elle préférait ne pas tout faire pour le mettre en colère, quoique la notion de franchise était bien trop présente chez ces oiseaux pour ne mettre personne en colère ... Et puis, même si elle avait voulu le retrouver, elle n'avait aucune idée à quoi il ressemblait exactement.
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Jeu 7 Juil - 18:30

La résistance de la jeune femme le fit sourire, mais ce qui l'amusa le plus fit le moment ou elle réalisa qu'elle ne pouvait absolument rien faire. Les ailes étaient les choses les fragiles, qu'il fallait choyer. Bastian se souvenait encore ou une de ses ailes s'étaient déchirés suite à un combat ardu. La douleur était insupportable. L'homme dragon tenait suffisamment fort la base des ailes afin qu'elle ne bouge pas et il n'avait pas l'intention de relâcher sa prise. Puis, la femme oiseau essaya de faire apparaître son armure par magie. Bastian se figea sentant sa magie le frôle, mais surtout reconnaissant son essence.

Bastian avait du mal à y croire, sa reine était morte il y a bien des années. Ce n'était pas normal que sa magie qui était propre à chaque individu soit dans cette femme. L'homme dragon était sous le choc, ce n'était pas possible. Peut être que ses blessures étaient entrain de lui jouer des tours avec la fatigue ? Il se perdait complètement dans son passée, le pourquoi il s'était exilée des siens. Après de longues minutes, il répondit enfin à la femme ailée.

-Bastian, je recherche juste un endroit pour guérir mes plaies…

L'homme dragon n'aimait pas mentir et il n'allait pas commencer maintenant. Il préférait largement dire des demi-vérités que de mentir. Cela était plus discret et même si la personne vérifiait, il ferait que ses propos ne sont pas faux. Malgré les quelques mots qui venait de prononcer, il ne cessait pas de chercher une explication à cette magie. Espérant qu'elle n'allait pas lui mentir, il finit par lui demande d'une voix remplie de doute :

-Qui es tu ?

Sa reine était d'une puissance et d'une beauté sans mot. Bastian se mit à espérer peut être que la mort ne l'avait pas emporter dans l'autre monde. Il n'avait aucun moyen de savoir si s'était elle, mais elle devrait se souvenir de lui non ? L'homme dragon était complètement perdue face à ce détail si minime. Dans un grognement de mécontentement, il lâcha la base des ailes de la jeune femme et la retourna comme si elle pesait rien. Son regard essaya de lire le moindre signe dans le regard bleu azur de la femme ailée. Mais son regard était celui d'un aveugle, pas celui de sa reine.

- Tu es quoi ?

Il savait que la question pouvait paraître bête, mais il voulait tellement croire. Un infime espoir pouvait redonne sens à sa vie. Il voulait croire en la capacité de sa reine de se sortir quelque soit la situation. Bastian finit par complètement relâche la jeune femme, prenant sa tête entre ses mains ensanglanté. Il devait cessé de penser à cela, il n'y avait aucun sens. Pourtant avant de relâcher la jeune femme il fit quelque chose. Il supprima la cécité de la femme oiseau. Pourquoi, peut être que cette espoir le rendait complètement fou ! Il s'éloigna d'elle jusqu'à la bordure de la clairière et lui dit :

-Pars ou je te mange !
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 11 Juil - 16:46

Novarys ne croyait pas que cet inconnu lui révélerait son nom, vu son bouillant caractère. Elle fut surprise par son honnêteté, peut-être était-il des siens après tout. Et puis elle pensa que s'il l'avait réellement été il n'aurait pas eut besoin d'une de ses plumes à elle ... à moins qu'il n'ait perdu ses ailes ? Immobile, elle touriquotait ses idées dans sa tête pendant qu'il l'a tenait toujours. Il lui aurait été tellement facile de tirer et ainsi déchirer l'os de ses ailes, juste d'y penser, elle en eut d'effroyables frissons dans le dos. La femme ailée ferma lentement les yeux en entendant sa question, qui était-elle ? Dans un murmure, elle laissa échapper son nom :

- Novarys...

Puis ne se résout pas à lui dire la suite. Novarys, fille et princesse héritière du royaume de Dallheäs et de Veoriis, quoique adoptée en réalité sans que le peuple le sache, autre que le roi et la reine ainsi que les oracles. Maintenant membre de l'ordre de Luxema, patrouilleuse de Veoriis et ne voulant plus retourner à la cité royale, cherchant à éviter la royauté pour ne pas affronter leur regards et leurs propos.

Puis, elle se retrouva bien vite dans une position autre sans qu'elle ne puisse protester. L'expression sur son visage exprimait de la surprise et de l'incompréhension devant sa réaction et surtout, ses questions. Encore cette même question ? Elle mit un temps avant de répondre, ne sachant pas trop pourquoi il reposait la même deux fois de suite.

- Je suis une ezaliel, fille du roi et de la reine de Dallheäs, Novarys Raekan ... Pourquoi ces questions ?

Puis une sensation de liberté l'envahit dès que les mains de l'homme l'a relâchèrent. Elle pouvait enfin respirer à nouveau, se dépêchant de replier ses ailes sous sa peau pour qu'il ne puisse plus les atteindre. Plissant les yeux en sentant une légère bruine fraiche sur son visage, elle se mit à reculer en clignant des yeux comme si elle avait eut du sable. À chaque clignement, on pouvait apercevoir une pupille reptilienne puis celle d'un humanoïde, à tour de rôle pendant tout le temps qu'elle clignait des yeux en bougeant la tête de gauche à droite en commençant à voir entrer la lumière dans cette noirceur. Au bout d'un moment, sa vue se stabilisa et un grand sourire apparut sur son visage alors qu'elle plissait les yeux face à la lumière trop forte, regardant tout autour d'elle.

Une voix lui fit tourner la tête et son regard s'arrêta sur la créature qui était postée à l'orée du bois. Son sourire disparut comme si elle venait de voir un fantôme, l'observant de ses pupilles verticale blanche sanas bouger d'une seule plume. Elle semblait chercher quelque chose, puis ses yeux redevinrent bleus azuré, alors que ses ailes du même bleus sortaient de son dos en lui permettant de s'envoler rapidement vers son poste de garde, la geole. La femme oiseau se posa après une envolée rapide, se frottant les yeux en n'y croyant pas une seconde. Comment avait-il pu la guérir alors que les plus doués magiquement n'avaient pu rien faire ? Même après avoir priés ses dieux des semaines durant ? ...
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Ven 22 Juil - 16:26

Bastian se doutait qu'elle allait lui répondre, mais après quelques instants d'une voix très basse elle lui dit son nom. Novarys… L'homme dragon était tout au fond de lui complètement déçu par sa réponse. Pourtant, il était content que son passé ne revient pas du plus profond de sa âme. L'homme dragon écouta vaguement les paroles suivants, sans réellement y faire attention. Pourquoi il avait poser ces questions ? Bastian n'était pas sur qu'il devait expliquer cela. Une histoire pour qu'on le prend pour un homme qui a perdu la raison. Il avait beau être seul depuis de nombreuses années, il espérait bien garder son esprit sain pendant longtemps encore.

-Rien juste le passé…

Il n'avait pas le courage de lui expliquer plus que cela son histoire et celui de son peuple. Après de longues minutes, il posa alors son regard sur sa plaie. L'absence de sang était une très bonne chose, mais il était complètement en sueur et il sentait qu'il allait devoir trouver un endroit pour dormir et se rétablir pendant quelques heures.  Alors qu'il allait disparaître dans la forêt, il jeta un dernier coup d’œil à la femelle oiseau. Une seconde suffit à le faire figer comme une statue. Ses yeux n'avaient t-il pas changer de couleur ? Il devait perdre la tête ou alors s'était la fièvre à cause de ses plaies.

L'homme dragon la laissa s'envoler tout en notant dans un coin de sa tête la direction qu'elle prenait. Alors qu'elle disparut de son champ de vision, Bastian s'enfonça dans la forêt à la recherche d'un lieu de repos. Après plusieurs minutes, il trouva une petite grotte cache par la végétation. Il laissa sa magie s'assurer qu'il n'y avait aucun animal sauvage dedans, puis y pénétra. Bastian s'installa très rapidement au fond et s’endormit les instants suivants. Son sommeil était agité par son passé, mais surtout par sa reine. De longues heures s'étaient écoulés et ses plaies s'étaient refermés ne laissant qu'une légère trace des blessures.

Bastian se réveilla avec une idée en tête et il sentait que rien ne ferait disparaître celle-ci. Il se transforma alors en dragon humanoïde. Il rugit dans l'obscurité de la nuit et d'un mouvement sec déploya ses ailes. Il aimait sentir l'air frais sur ses écailles et dans un mouvement d'une grande élégance, il s'envola dans la nuit. Il voyait aussi clair qu'en plein jour. Un sourire carnassier apparut sur ses lèvres quand il aperçut quelques animaux fuir en voyant son ombre au dessus des arbres. Seul une chouette osait chanter à son passage.  Son regard scrute chaque centimètre de cette forêt à la recherche de sa proie.

Après plus de trente minutes, il trouva enfin sa proie. Il tournoya plusieurs fois autour, puis il piqua vers le sol. Bastian reprit sa forme humaine quand il toucha le sol. Il fit craque ses articulations et s’avança droit vers l'entrée ou la femme oiseau avait pénétré plusieurs heures avant lui. L'homme dragon s'enfonça dans la terre à la recherche de la femelle qui lui faisait revivre son passée, ainsi que de son regard si particulier. Il grogna et ce simple son résonna à travers les couloirs. Rapidement il comprit que s'était une prison, car il rencontra quelques mâles enferment qui réclamaient leur délivrance. Il murmura pour lui même.

-Que fais tu ici femelle...
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Ven 29 Juil - 10:27

Le but de sa mission initiale lui revint très rapidement d'intinct, cherchant à chasser ces pensées de sa tête. Avant de pénétrer dans la geole pour vérifier l'étât des prisonniers, Nova avait effectué quelques tours à pied autour du bâtiment couvert de verdure. N'observant rien d'anormal, la femme oiseau s'était donc permise d'entrer en constatant que l'inconnu ne l'avait pas suivie jusque là.

Comme à leur habitude, les prisonniers demeurèrent silencieux en apercevant un membre de cette race qui les gardaient au chaud jusqu'à ce qu'une autre équipe vienne les changer de place. Pour aller ou ? Aucun prisonnier ne savait mais il était clair que ce n'était pas pour leur liberté, bien que quelques uns y croyaient encore. Ce silence était caractéristique de cet endroit lorsque Novarys s'y rendait, loin de tout, isolée. Pourtant ses camarades ne cessaient de lui dire que ces prisonniers étaient des plus bruyants qu'ils n'avaient vu ... Marchant dans l'allée centrale et s'arrêtant devant une cellule, la femme oiseau posa les yeux sur le plus particulier personnage. Ses yeux étaient d'un rouge vif et sa pupille verticale, s'accompagnant bien avec les écailles qui ornait la moitié de son visage et de ses bras. Elle demeura là en silence, à l'observer en se demandant ce qu'il allait bien advenir de lui. Qu'avait-il fait déjà ? Pénétrer sur le territoire de Veoriis en refusant de partir, tuant deux des siens ? Il n'allait probablement pas s'en sortir en un morceau ... Aucun des prisonniers n'avaient émis un son en sa présence depuis le début de ses gardes et elle non plus. Elle ne s'était assurée simplement que personne d'autres que les gardes n'entre dans cet endroit.

Elle fit sa tournée comme à l'habitude, avec un flambeau à la main en regadant un coup d'oeil rapide dans chaque cellule, puis alla dans une pièce du fond et y accrocha la flamme au mur dans l'emplacement désignée. Faiblement éclairée, Novarys trouva quand même facilement les choses en se rappelant ou ils étaient. D'un bocal, elle sorti quelques fruits, légumes et racines qu'elle jetta dans un bol plus grand. Rangeant le premier, elle prit un deuxième bocal et l'ouvrit pour découvrir l'odeur salée de poisson séché. Elle en prit qu'une lanière qu'elle laissa tomber dans son bol repas puis rangea le tout à sa place. Elle s'installa pour prendre quelques bouchées et s'étonna de ne pas avoir plus faim, repoussant le bol à l'autre bout de la petite table.

La nuit vint et Novarys continuait de marcher de long en large les différents couloirs, de sortir à l'extérieur pour faire un tour puis de retourner à l'intérieur. Elle ne s'arrêtait pas un instant de marcher afin de tuer le sommeil bien que ses pas devenaient de plus en plus lents. Elle ne pouvait dormir, se repassant cet épisode dans la forêt avec Bastian dans la tête. Elle tentait de trouver une logique aux questions qui lui posaient, sans en trouver une et pourtant, elle savait qu'il y avait quelque chose derrière tout ça. Elle détestait ne pas pouvoir trouver ses réponses, lui donnant l'impression qu'elle passait à coté d'un important détail. La jeune femme finit par s'adosser à un mur pour continuer de réfléchir tout en profitant du silence de la caverne.

Luttant contre le sommeil, elle s'était mise à réciter des paroles plus ou moins compréhensible en cognant des clous, faisant cliqueter le manche de sa torche contre le mur derrière elle. Lentement, Novarys tourna les yeux à sa gauche pour voir le prisonnier s'agiter drôlement, elle venait de se décoller du mur lorsqu'elle se figea sur place après avoir fait deux pas vers la droite, l'autre cage. Le rugissement qu'elle venait d'entendre décencha une cacophonie dans les cellules près d'elle. Elle se boucha rapidement les oreilles en laissant tomber le manche que le prisonnier le plus près récupéra. La femme ailée tentait de voir ce qui pouvait bien les agiter et comprit que le rugissement ne venait pas d'un d'eux mais de quelque chose d'autres. Avant de même pouvoir se munir d'une de ses armes, le prisonnier à sa droite l'agrippa à travers les barreaux et lui maintint la gorge contre la cage en tirant fortement sur cette dernière à l'aide du manche de la torche. Elle tenta de se dégager en utilisant ses mains mais le grondement près de son oreille et la machoire qui claqua tout près lui conseilla de se tenir tranquille.

La cacophonie provenant des autres cages l'assourdissait, l'écho des murs amplifiant les sons autour d'elle comme un piège. La gorge rouée, elle marmona à celui qui l'a tenait :

- Tu vas regretter d'avoir posé la patte sur moi ...
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Dim 7 Aoû - 15:26

Bastian n'avait pas eu de difficulté pour trouver le repère de la femme oiseau, mais il fut surpris de découvrir que s'était surtout une prison. Que pouvait t-elle faire dans un telle lieu ? Elle était aveugle avant qu'ils se rencontrent et ne voyait donc absolument rien. De la magie peut être, mais cela ne pourrait jamais remplacer ce sens indispensable pour la survit. Observer ses ennemis étaient la première chose à faire pour ne pas mourir à la première attaque. L'homme dragon haussa les épaules est pénétra sous la terre à la recherche de la femelle. Son grondement continuait à résonner et sa plus grande surprise, d'autres dragons lui répondaient.

Il n'avait fait que quelques pas dans le souterrain, quand plus d'une vingtaine de grondement répondit au sein. Il se stoppa pour écouter ses frères et sœurs d'armes. Faibles que des faibles. Bastian continua d'avancer sans se soucier des grondements ou même des supplications alors qui dépasser les première cellules. Son regard retenait les visages épuisés, amaigrie des prisonniers. Il reconnut facilement plusieurs homme-dragons, mais il ne s'arrêta pas pour autant. Il venait pour la femelle et rien d'autre, mais, il sentait tellement d'odeurs différentes qu'il n'arrivait pas à se focaliser sur la femme oiseau.

Puis, il finit enfin par la trouver, un sourire satisfait apparut sur ses lèvres avant qu'il montre ses dents. Bastian n'aimait pas ce qu'il voyait et il avait bien l'intention d'agir. Voyant qu'elle n'allait pas s'en sortir seule, il s'approcha sans faire un bruit. L'homme dragon utilisa alors sa vitesse supérieur à la moyenne. Il se plaça très près de la femelle suffisamment pour qu'il la frôle. Bastian passa son bras à travers les barreaux. D'un mouvement sec, il brisa le bras du dragon qui attaquait la femme oiseau, puis l'attrapa à la gorge. L'homme dragon le souleva du sol , serrant un peu plus sa main autour de sa gorge.

Bastian laissa un grondement sourd et grave se répandre à travers ce labyrinthe de souterrain. Peu à peu, le bruit cessa comprenant qu'un dragon puissant était dans les parages, pour de laisse que les supplications du prisonnier qu'il tenait. Restant de marbre, il finit par frotter son nez au niveau du coup de la femelle pour voir si elle allait bien. Elle n'avait rien, alors il gronda contre elle :

-Il faut faire attention, les dragons peuvent être sans pitié si on les enferme contre leurs volontés, surtout s'ils sont faibles.

L'homme dragon reporta son attention sur le prisonnier qui se mit complètement à paniquer, alors qu'on pouvait voir qu'il manquait d'air. Malgré, son visage rouge écarlate, il trouvait encore suffisamment d'air pour le supplier de lui laisse la vie sauve. Bastian n'avait rien à faire de ce petit dragon de bas étage. Il soupira et dit à la femme oiseau :

-Je peux tuer le petit dragonnet, il a l'air tellement pitoyable…

Après ses quelques mots, il se rendit compte qu'il était complètement contre Novarys, mais si elle pouvait bouger et respirer sans aucun problème. Dans un rire purement masculin,, il dit à la femelle en rigolant :

- Humm en prenant votre défense, je vous ai marqué comme mienne ahah. J’espère que vous avez pas de mâle dans votre vie ou il risque de vous accusez d'aller voir ailleurs.
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 8 Aoû - 5:48

Novarys n'utilisais que très peu de magie dans cet endroit, à la demande du chef de l'ordre. Les instructions se limitaient qu'à chasser tout intrus et s'assurer que les prisonniers se tiennent tranquilles, rien d'autre. Aucune maitrise, aucune correction. Il n'était donc pas de son devoir de punir son assaillant même s'il s'en était prit à elle. Réfléchissant à la façon de se défaire de ce dragon, elle tentait de ne pas le provoquer pour ne pas envenimer la situation, surtout que les autres autour semblaient l'encourager. Les bruits changèrent graduellement et un mouvement à sa droite attira son attention. Du coin de l'oeil, elle vit cet homme aux cheveux drôlement blanchâtre arriver. Était-ce le manque de sommeil qui l'a faisait halluciner ? L'instant d'après elle se trouvait coincée contre les barreaux de la cage et le corps de l'étranger nommé Bastian qu'elle avait rencontré plus tôt. Que faisait-il ici ? Un craquement sonnore et puissant puis son assaillant l'a libéra totalement pour la laisser respirer plus facilement. Ce qui se passa ensuite demeura flou pour elle puisqu'elle ne pouvait voir derrière elle.

Après ce qui sembla être une éternité, elle se décida à bouger mais Bastian l'a figea sur place en frottant son nez contre son cou. Son sang se glaça dans l'entièreté de son corps. Que venait-il de faire ? Les battements dans sa poitrine se mirent à accélérer en l'entendant lui gronder son avertissement. De la peur ? Au fond d'elle, Novarys n'avait que d'une chose, lui crier à l'aide. La raison lui échappait mais elle sentait qu'il pouvait l'aider. En l'entendant de nouveau parler à propos du dragon derrière elle, la femme oiseau lui répondit silencieusement dans sa tête. Non, il ne pouvait pas le tuer, les dieux séviraient s'il le faisait. L'ordre et la justice ne le laisserait pas faire, il ne devait pas lui faire mal. Un bras cassé ... il lui avait cassé le bras ?

Son rire l'a sortie de sa transe. La femme ailée se dégagea rapidement comme si le feu l'avait brulée vivement. Elle jetta un regard au prisonnier qu'il tenait toujours puis posa ensuite les yeux dans les siens. Pupille verticale ? Elle resta là à le fixer alors que ses propres yeux devinrent comme ceux de Bastian, d'un blanc luisant alors qu'un sourire carnassier se dessinait sur son visage, désirant le voir verser le sang du prisonnier fautif de l'avoir agressée. Un bruit dans la cage d'en face l'a fit sursauter alors que ses yeux et son sourire disparaissaient en l'espace d'un clignement d'oeil. Sans trop être convaincue elle-même, elle ordonna à Bastian :

- Lachez-le immédiatement, vous n'avez pas autorité à le juger. Sortez d'ici !!

Le dragon prisonnier l'a fixait drôlement de la tête au pied, en reportant son regard sur celui qui le tenait encore par la gorge. Il semblait surprit, émettant une drôle de plainte. Elle avait pendant longtemps entendu ce genre de plainte, dans ses rêves principalement. Ce son lui était famillier, surtout lorsqu'elle dormait. En l'entendant de nouveau se plaindre un peu plus fort dans sa direction, la femme ailée lui lança d'un air paniquée :

- Suffit ! Arrête ! Tait-toi !!

Bastian se trouvait entre le couloir de la sortie et elle. Elle étira le cou pour voir un meilleur angle sur la sortie en osant pas passer près du dragon en liberté. Elle était tellement fatiguée, était-ce pour ça qu'elle rêvait éveillée ? Naturellement, sans en être consciente, elle tenta d'utiliser son pouvoir de création d'aura du désespoir pour le faire reculer, fuir. Sa magie s'étendit sur les deux prisonniers près d'elle alors qu'elle sentait la nuque lui bruler. Le sceau invisible se trouvait là, sceau du dieu Saellad pour emprisonner le dragon en elle. Sceau qui lui donnait une telle douleur lorsque le dragon tentait de se réveiller qu'il absorbait sa magie et sa force vitale pour l'affaiblir lorsqu'elle s'éveillait.
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 8 Aoû - 6:12

Bastian n'avait qu'une envie tuer ce pitoyable prisonnier, pourtant il avait demandé à la femelle la permission ? Cela faisait plusieurs dizaines d'années qu'il n'avait pas fait cela. La seule personne à qui il demandait la permission était ça reine, il l'avait toujours écouté quelques soit ses décisions. Aujourd'hui il réagissait face à cette femme oiseau comme si s'était sa reine pourtant ce n'était qu'une inconnue, malgré que son for intérieur lui dit le contraire. Il s'était toujours fier à son instinct et aujourd'hui, s'était grâce à lui qu'il était là. Avec elle. Il lui fallut que quelques secondes pour se rendre compte qu'elle n'était plus contre lui.

Ses yeux suivirent la femelle, sans jamais lâcher l'homme dragon. Son regard rencontra le sien et Bastian eu le souffle coupait quand il fit ses yeux. Une seconde lui suffit pour reconnaître sa reine, non la reine de tous les dragons. Son sourire était celui de la femme qui aimait il y a de nombreuses années. Puis là seconde suivante, sa reine disparut pour de laisse que la femme oiseau. L'homme dragon sentit la déception, mais se doutait que quelque chose n'allait pas. Le bruit du prisonnier fit comprendre à Bastian qu'il avait reconnut sa reine à travers son regard.

Mais, la femme ailée s’emballa à ce moment. A moitié de crier elle voulait que cette situation cesser sur le champ. Les instants d'après, il sentit tout le désespoir de sa désillusion de sa reine dans le corps de cette femelle. Pourquoi le destin était t-il injuste ? Bastian finit par relâche le prisonnier, les bras contre son corps, le regard toujours fixé vers elle. Une statue, il ne bougeait pas d'un cil. On pouvait à peine remarquer sa respiration rapide. Le prisonnier repli sa plainte, la plainte que tout dragon connaissait, car s'était celle de la perte de leur reine. Bastian le rejoignit. Un grondement douloureux, bas, mais puissant pour montrer leur désespoir face à cette perte.

Une voix se fit entendre dans son esprit, injustice. Son père lui avait toujours indique ou parler dans son esprit et sa voix grondait dans sa tête. Le réveillant doucement de ce désespoir qui l'avait envahie. Bastian put alors reprendre peu à peu ses esprits et il se rendit compte qu'elle utilisait de la magie. Une magie que sa reine utilisait couramment. Il grogna doucement, puis utilisa sa vitesse hors du commun. Sans rien dire, il prit la femelle sur son épaule et ils sortirent de cette prison.  L'homme dragon l’emmena dans la petite clairière ou ils s'étaient rencontrés.

Il la déposa contre un arbre et la bloqua avec son corps. Bastian frotta une nouvelle fois son nez contre la gorge de la femme oiseau en espérant sentir sa reine ou comprendre ce qui se passait. Il sentit alors une sorte de boite ferme à clé. Un sourire il venait de trouver ce qui n'allait pas. Bastian avait besoin de contact pour briser cette boite. Il s'approcha d'elle et l'allongea au sol. D'une main il coinça ses deux mains au dessus de sa tête et le reste avec son corps. Bastian déposa ses lèvres sur son cou alors qu'il glissait entre sa main sous sa tenue pour toucher la peau de son ventre. Il se mit alors à réciter des mots de sa langue natal, encore et encore sans jamais s'éloigner d'elle.

-Reviens à toi ma reine, je t'en supplie !

Bastian se mit à mordiller doucement la peau du cou de la femme oiseau comme il aurait pu faire avant à sa reine. Quand un dragon offrait son cou à un autre, cela lui signifiait sa soumission. Et après quelques instants, il se recula un peu sans pour autant la relacer. Et il lui offrit son cou, sans aucune défense.
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 8 Aoû - 6:15

Son réflexe fut immédiat lorsqu'elle sentit ses pieds se soulever de terre : tenter de le faire lacher prise pour qu'elle puisse à nouveau se tenir sur ses propres jambes. Bien entendu, elle n'y arriva pas et ne parvint qu'à lui arracher quelques grondements sans plus. Ou est-ce qu'on l'amenait ? Elle tenta de redresser la tête et constata qu'il faisait encore nuit dehors et qu'ils étaient maintenant dans la clairière. Novarys allait faire apparaître une épée à sa main lorsqu'elle se sentit porter vers l'arrière pour être de nouveau sur ses pieds. Surprise, elle mit quelques secondes à se repérer puis se figea lorsque le dragon fit encore cette chose. Le nez contre son cou, elle ne pouvait pas réellement bouger puisqu'il l'a tenait contre ce tronc d'arbre. Elle ne comprenait pas pourquoi il portait ce geste envers elle. Ils ne se connaissaient même pas!

L'instant d'après, elle se retrouva allongée au sol avec lui l'a bloquant en position horizontale. Elle fit un geste pour se relever mais il lui bloqua les mains au-dessus de sa propre tête. La panique traversa ses yeux alors que la femme oiseau se mit à se débattre furieusement lorsqu'elle sentit la main froide du dragon contre son ventre, persuadée qu'il allait abuser d'elle d'une quelconque façon. Un son agressif lui perça les tympans, l'a forçant à se fermer les yeux tout en grimaçant et donnant des coups pour se défaire de son emprise.

- NOOOON!

Son hurlement brisa sa voix dans la nuit en même temps qu'elle avait essayé de lui assener un coup de tête. Puis elle se calma peu à peu, entendant la myriade mélodieuse qui s'élevait maintenant de la voix de l'homme-dragon qui répétait sans cesse les mêmes paroles. Même sa respiration s'était calmée, épuisée d'avoir tenté de le repousser en vain. Ses yeux fixait la lune alors qu'elle sentait son sang devenir de plus en plus frais dans ses veines, partout dans son corps. Le bien que ça lui faisait ... Novarys ferma les yeux pour savourer cette sensation et plissa le cou lorsque Bastian l'a mordilla en l'a chatouillant puis plus rien.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux à nouveau, ses pupilles blanches verticales fixaient la lune intensément, comme si elles ne l'avaient pas vu depuis des siècles. Puis, elle remarqua peu à peu les étoiles et ses positions. Cette localisation ne lui disait rien du tout ... En sentant un poids contre elle, Novarys repoussa avec force Bastian en reculant rapidement. La jeune femme posa les yeux un peu partout autour d'elle, ne reconnaissant pas l'endroit dans laquelle elle se trouvait. Déroutée, elle déploya ses ailes bleus avec l'intention de s'envoler loin de là. Ses ailes duveteuse bleus devinrent plus solides, translucides et d'un épais matériau ressemblant à de la glace ou du cristal. Novarys baissa les yeux sur ses mains en fronçant les sourcils, ne les reconnaissant pas. Elle prit une mèche de ses cheveux en soupirant, voyant qu'ils étaient blonds.

Ses yeux se posèrent sur Bastian qui se tenait au loin dans sa forme humanoïde. Elle le fixa longuement comme s'il était un inconnu puis une expression d'interogation se dessina sur son visage. Que faisait-il là ? Et surtout, sous cette forme ? La reine recula encore d'un pas en sentant ses ailes s'alourdir dans son dos. Étrange ... N'était-elle plus assez forte pour les soutenir ? Elle amorça sa transformation pour obtenir sa forme dragon en totalité et étouffa une plainte en sentant la douleur l'a transpercer dans tout son corps. Quoi ?!? Elle réussit à faire apparaître quelques écailles translucides sur son visage et ses avant bras avant de s'agenouiller en secouant la tête. Un grondement furieux s'éleva dans sa gorge.

- Pourquoi ? Bastian ! Comment ... Qu'as-tu fais ?

Elle ne se rappelait pas très bien de tout ce qui s'était passé, ni du pourquoi elle se trouvait là. Elle sentait ses pensées tourbillonner, incappable d'en saisir suffisement pour arriver à quelque chose de cohérent. La seule certitude qu'elle avait, c'était qu'il n'aurait pas dû l'a trouver, ni faire ce qu'il avait fait. Avant qu'il ne puisse s'approcher d'avantage, la femme oiseau poussa un grondement douloureux en se transformant en dragon bleu cristallin. Secouant sa lourde tête, elle piétina le sol longuement tout en battant des ailes. Puis, elle posa les yeux sur l'humanoïde devant elle en poussant un rugissement furieux et contrarié, fouettant l'air de sa queue, brisant quelques arbres. Elle n'était pas à sa pleine grandeur, ni sa pleine forme et n'en avait aucunement conscience pour le moment. Se crampant sur ses pattes, elle montra ses crocs à Bastian en se demandant ce qu'elle devrait bien faire de lui
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 8 Aoû - 6:48

Bastian n'était absolument pas sur que ses quelques mots en langage divin arrive à aider sa reine. Son père lui avait apprit il y a de nombreuses années, en disant que s'était des mots de délivrance de la justice. L'homme dragon n'avait pas comprit tout de suite, mais aujourd'hui alors qu'il venait de les dire en présence d'une injustice, il comprenait. Il se demandait même si ce n'était pas quelques jours après la mort de la reine que son père lui avait murmure cela durant son sommeil alors qu'il était en prison. Bastian ne savait plus, mais il était content que cela est servit à quelque chose.

L'homme dragon observait comme une statue les changements qui s'opérait chez la jeune femme. Un sourire heureux s'était installé sur ses lèvres, malgré que sa reine avait perdu connaissance. Bastian pouvait de nouveau sentir la magie de la femme qu'il avait aimé des années avant. Combien de temps s'était écoulé ? Un siècle peut être deux si ce n'était plus, l'homme dragon était incapable de le dire après précision. Trop de temps était passé pour s'en souvenir réellement. A l'heure actuelle la seule chose dont il était sur s'était qu'il était heureux et que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été de bonne humeur.

La reine se réveillait il pouvait le sentir contre sa peau, mais il ne s'était pas attendu à sa réaction. Bastian fut repousse avec force ? L'homme s'éloigna de la reine des dragons sans cesser de l'observer. Il était à quelques pas pour lui permettre de reprendre ses esprits, mais surtout pour éviter tout mouvement de panique. Ce n'était pas tous les jours qu'on se réveillait dans un corps inconnue, s'était plutôt rare. Elle essaya de s'envoler, mais ne réussit pas. Bastian remarqua alors que ses ailes étaient comme celle d'un nouveau née. Un grondement de colère et quelques écailles plus tard, la reine prit enfin la parole. L'homme dragon but avec avidité ces quelques mots.

Bastian ne s'attendait absolument pas à ces mots et il laissa son incompréhension se voir sur son visage. Quelques instants après, un dragon bleu majestueux apparue laissant sans voix l'homme dragon. Il avait tellement rêve de ce dragon magnifique, mais le rêve était devenu réalité. L'agressivité de la reine, il pouvait la comprendre. Il réfléchit quelques instants et finit par lui dire alors qu'il se mettait à genoux la tête penche sur le côté pour lui offrir sa gorge.

-Ma reine je suis si content de vous retrouver après tant de siècle… Aujourd'hui comme hier je serais à jamais votre garde. Faite ce que vous voulez de moi.

L'homme dragon se demandait si elle se souvenait de ce qu'elle avait vécu au sein du corps de la femme ailée ou non. Il l’espérait sincèrement sinon il risquait de mourir. Après quelques instants, en se disant qu'il aimait trop la vie pour risquer de mourir si bêtement, il reprit la parole d'une voix grave.

-Je peux vous montrer ce qui s'est passé ma reine si vous le désirez.

Bastian voulait que la reine face que tout revienne comme avant, mais il voulait aussi montrer qu'il ne représentait aucun danger pour lui. S'était une des raisons du pourquoi il ne s'était pas changer en dragon blanc et rouge. L'homme dragon était tellement heureux et impatient qu'il aurait sauté partout comme un gros chat autour de la reine.
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Dim 28 Aoû - 21:18

Sa forme naturelle, celle qu'elle adorait tant ... Pourquoi l'a faisait-elle souffrir de la sorte maintenant ? Après tant d'années ? Elle ne comprenait pas, et son incompréhension était ponctué de sifflement furieux qui devinrent rapidement craintifs. La femme dragon ne comprenait rien, ses souvenirs lui serrant la gorge. Si dehors il faisait encore nuit, la bête pouvait très bien voir dans la noirceur et s'immobilisa lorsqu'elle vit l'humanoïde devant elle se courber en signe de soumission. Il semblait parler, voyant ses lèvres remuer mais n'était pas capable d'en saisir la signification.

Insoutenable douleur, Novarys ne pouvait plus la supporter. Le dragon en elle n'ayant plus la force, elle se replia et reprit sa forme de femme oiseau, les ailes bleus duveteuses tombantes comme si elles étaient cassées. Complètement nue, la princesse demeura prostrée sur ses genoux avant de complètement revenir à elle. N'ayant aucune idée qu'à l'intérieur d'elle la bête était inconsciente et trop faible pour intervenir, Novarys releva son visage en sueur vers cet inconnu qu'elle avait croisé dans la forêt quelques heures plus tôt. De ses yeux bleus, elle l'observa en silence puis se rappela que c'était d'ailleurs lui qui lui avait rendu la vue.

- Que faites-vo..

Elle s'arrêta en perdant la voix comme si elle avait criée des heures durant à plein poumon. Un autre trou noir. Se rendant soudainement compte de sa nudité, la jeune femme rougit jusqu'aux oreilles en se couvrant de ses ailes drôlement gluante. Elle baissa les yeux vers celles-ci, les frôlant du bout des doigts en se relevant. Qu'avait-elle fait ? ... La confusion transparaissait sur son visage et dans tout ses gestes, comme si elle était incertaine des prochaines actions à prendre. Vivement, elle se mit à chercher ses vêtements par terre sans trop y voir quelque chose, finissant par repérer un morceau tout déchiré en lambeau. Perplexe, elle tenta de se couvrir d'une armure magiquement et rien n'apparut sur sa peau. Elle se sentait vraiment drôle et non pas d'une façon très agréable.

Novarys était loin de se douter de ce qui se passait au-dessus de sa tête ou encore à l'intérieur d'elle. Le sceau était brisé, le sceau divin que le père de Bastian avait placé pour empêcher la femme dragon de se manifester, pour la cacher aux yeux de sa soeur et des autres êtres divins. Que ferait le dieu ailé maintenant que son fils avait retiré ce sceau et libéré la bête ? Combien de temps avant que la mère de cette dernière ne vienne l'a récupérer et extraire son âme de ce corps indigne de son essence draconienne ? Pour l'instant Zeanova était trop faible pour reprendre conscience ou encore faire une nouvelle manifestation mais, pour combien de temps ?

La jeune femme aux ailes bleus gardait une distance respectueuse avec l'inconnu en guettant les sons et les mouvements autour d'elle. Elle se retrouvait nue comme un vers et sans arme ou magie, bien belle à voir! Se raclant la gorge pour s'éclaircir la voix, elle s'adressa enfin à lui.

- Je n'arrive pas à ... mes vêtements ? Que faites-vous là, qu'avez-vous fait ? ...
avatar
Mon nom est Bastian
Mercenaire & vagabond
Missives : 12
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Jeu 13 Oct - 5:48

Bastian était tellement heureux de retrouver sa reine qu'il était rentrer dans une sorte d'euphorie. Un sourire était figé sur ses lèvres alors qu'il était devant elle, montrant sa confiance sans limite à la dragonne. Pourtant il ne fallut que quelques instants très bref, pour qu'il remarque la différence de magie qui se dégageait d'elle. Il perdait encore sa reine et il ne comprenait pas pourquoi. S'était un crève cœur d'avoir retrouvé, la dragonne et de la perdre si rapidement. Il ne put retenir un grognement alors qu'il se redressait rapidement.

Il observa la femme oiseau alors que la colère faisait rage en lui, voulant récupérer sa reine à lui. Il se remit à tourner autour de la femme oiseau, comme un prédateur alors que la colère brillait dans ses yeux. Elle cacha sa nudité avec ses ailes mais, Bastian devait lutter pour garder le contrôle sur lui. Il n'en avait rien à faire d'elle. Pourtant s'était elle qui abritait sa reine. Il ne comprenait pas tout et cela alimentait sa colère. Il lui fallut de longues minutes pour qu'il reprend son calme, alors qu'il soupira il fit apparaître une couverture. Bastian s'approcha lentement de la jeune femme et enroula la couverture autour d'elle pour couvrir sa nudité.

-J’espère que tu m'aime bien, car a partir de maintenant je suis ton ombre…

Il ne lui demanda pas sa permission ou le moindre signe d'accord par rapport à ses mots. Puis sachant qu'elle n'allait sans doute pas pouvoir voler ou bouger avant un long moment, Bastian la prit doucement dans ses bras. Il la cala contre son torse puis commença à marcher à travers les arbres. Silencieusement, il avança réfléchissant à comment il devait s'occuper de cette femme oiseau mais, surtout sur comment faire ressortir la dragonne de ce corps. Il grogna puis lui demanda :

-tu as un rôle important dans ton peuple ou tu es juste une petite gardienne ?

Bastian hésite entre la kidnappe de son peuple ou d'y aller pour donner la plus grande protection à sa reine, enferme en elle. Il continua d'avancer alors que les premières lueurs du jour faisait leurs apparitions. Il appréciait les lever du jour pourtant, Bastian avait du mal à apercevoir la beauté du soleil alors que son esprit était concentrer sur la femme oiseau qui était dans ses bras. Après plusieurs minutes de marche, il arriva vers une petite rivière. Sans même ralentir, il entra dans l'eau. Lui laissant la couverture, il se mit à nettoyer très doucement les ailes gluantes de la gardienne gardant la femme oiseau contre lui de peur qu'elle se sauve.

-Si on m'avait dit que je laverais une femme il y a quelques heures, j'aurais rigoler…
avatar
Mon nom est Novarys
Représentante royale de Dallheäs
Missives : 22
Je recherche : Un/e némésis ( ennemi ), Un/e acolyte
Voir le profil de l'utilisateur http://oslyria-rpg.rpgistes.com
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian Lun 24 Oct - 16:14


    La jeune femme ailée demeurait là sans bouger. Elle était loin de se sentir bien, de se sentir elle-même. Elle ne comprenait pas non plus ce qu'elle pouvait bien faire au milieu de la forêt sans ses armes et ses vêtements. La tête baissée sur son corps pâle et frissonnant, Novarys ne cessait de chercher dans son esprit une explication logique. Pourquoi semblait-elle avoir un vide ? Cette sensation l'alourdissait, l'empêchant de bouger une seule plume.

    Une ombre s'approcha d'elle, trouvant la force de se refermer d'avantage sur elle-même pour se cacher un peu plus. La voix de l'étranger résonna comme un écho au loin dans sa mémoire. D'un seul coup, elle se sentit au chaud puis tellement légère que cela lui fit relever la tête vers Bastian pour l'observer silencieusement sans jamais émettre le moindre son. Ou l'emmenait-il ? Les pas de l'étranger étaient réguliers et ne lui inspiraient rien d'inquiétant non plus. Elle se laissa bercer par le rythme de celui qui l'a portait pour finalement fermer les yeux lorsque sa joue entra en contact avec son torse.

    Elle ouvrit les yeux rapidement, comme si l'on avait piqué sa peau avec la pointe d'une épée. Ses yeux mirent un moment avant de s'habituer à cette pénombre totale. Faim, elle mourrait de faim. Elle fit un mouvement pour se relever et s'asseoir, grondant en constatant la raideur de ses membres. Sa tête tournait, elle avait la bouche sèche et beaucoup trop chaud. Nova cru bon de se dévêtir un peu et fut surprise que ses doigts entre en contact avec sa peau. La sensation était ... désagréable. Elle chercha ses écailles du bout des doigts et n'en trouva aucune. Sa peau était drôlement recouverte d'une muqueuse brulante qui semblait s'attacher à elle, cherchant à la couvrir de la tête aux pieds. Un nouveau grondement s'éleva dans la pièce, résonnant en écho. Sa voix ne sembla rien percuter, aucun mur, aucune résistance dans les ondes. Tout ça était trop étrange. Lorsque ses yeux s'habituèrent correctement, elle pu enfin voir une cage d'une couleur dorée tout autour d'elle. Fronçant les sourcils, elle s'approcha des barreaux les plus proches et y approcha le bout des doigts, sentant un picotement désagréable lui remonter le long du bras. La faim eut raison d'elle, se jetant sur les barreaux pour les empoigner et tenter de les écarter. Dans un éclair, elle fut violemment projeté en arrière, inconsciente.

    La gardienne rouvrit les yeux dans un sursaut lorsque Bastian toucha ses ailes en les lavant. L'eau fraîche l'a réveilla d’aplomb en l'a faisant frissonner de nouveau. Bien qu'elle avait les ailes sensibles et qu'en temps normal elle ne l'aurait pas laissé y toucher, Novarys l'observa silencieusement les nettoyer de cette drôle de substance. Elle avait peine à comprendre ce qui s'était passé la nuit dernière et elle avait beau tenter de revêtir son armure magique, elle n'y arrivait pas. Laissant Bastian faire, n'opposant aucune résistance, elle fit :

    - Bastian ? Qu'as-tu fais à ma magie ? Que fais-tu encore ici ?

    Elle venait tout juste de remarquer les écailles sur son corps, intriguée, Novarys étira une main vers le coup de l'homme en touchant les écailles. Une drôle de texture que c'était sous ses doigts. Sa mère l'avait toujours mise en garde contre les hommes dragons, récitant de nombreuses guerres qu'ils avaient eut les uns contre les autres, de vicieuses créatures disait-on.
Mon nom est Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Montre toi ! Avec Bastian

Montre toi ! Avec Bastian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dwat e goch an ayiti
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oslyria :: Territoires d'Oslyria :: Royaume de Veoriis :: Geôle-